jeudi 24 juillet 2014

Bleu marine

Un jour, une blonde carnassière a volé ma couleur préférée. Et celle de ma maman.

Un jour, ce serpent venimeux a décidé d'utiliser cette magnifique couleur comme slogan.

Depuis ce jour-là, je n'ai plus prononcé ces deux mots, bleu marine, sans y associer dans ma tête cette horrible personne.

Elle a beau s'offusquer des propos terribles du bulldog qui lui a donné la vie. Elle a beau renier l'héritage monstrueux qu'il lui a laissé. Elle reste une femme haineuse qui profite de la crise pour réunir les foules. Elle m'oblige à entendre de plus en plus cette phrase terrible "je ne suis pas raciste mais...". 

Mais SI, justement, tu l'es. TU ES RACISTE. Tu rejettes un peuple entier à cause d'une minorité. Tu généralises des exceptions. Tu aurais probablement fermé les yeux au début du 20ème siècle.

Comment une pauvre femme en quête de pouvoir et de reconnaissance a-t-elle pu associer la couleur qui a bercé mon enfance, la couleur du gilet que j'ai gardé en souvenir d'elle, à ses idées puantes?

Pourquoi?

Je ne le réalise toujours pas.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les jolis commentaires c'est par ici :